100 bonnes raisons pour être italiens

(Corriere della Sera)

 

Il est inutile de le nier. Certains aspects de l’Italie nous font souffrir, certains évènements nous mettent dans l’embarras, vu que nous en sommes souvent responsables également. Chaque jour ils occupent les pages des journaux qui ont le devoir de nous les raconter. D’autres choses heureusement nous rendent orgueilleux. En voici cent en ordre éparpillé. Ce n’est pas un classement fruit d’un raisonnement: c’est une liste qui vient du coeur.

 

Voilà donc pourquoi, après tout, nous sommes heureux d’être italiens.

 

1. Parce que nous sommes intelligents, quand nous ne devenons pas astucieux

2. Parce que nous sommes intuitifs, si nous ne tombons pas dans la superficialité

3. Parce que nous sommes immédiats, quand nous ne devenons pas impulsifs

4. Parce que nous sommes imprévisibles, à moins que nous ne devenions peu fiables

5. Parce que nous sommes géniaux. Personne n’arrive aussi bien à transformer une crise en une fête.

6. Parce que nous sommes gentils et capables de beaux gestes, tout en ayant des difficultés à les transformer en bons comportements

7. Parce que nous avons du goût. Nous savons d’instinct ce qui est beau

8. Parce que certaines fois, nous mettons l’esthétique avant l’éthique. Ce n’est pas correct mais cela reste tout de même un spectacle

9. Parce que nous sommes intéressants. Touristes, hommes d’affaires, Angela Merkel: avec nous on ne s’ennuie jamais

10. Parce que tout autour du monde on te regarde. En Italie on te voit.

11. Parce que la campagne est une éducation sentimentale (Nord)

12. Parce que la vie a des hauts et des bas (Centre)

13. Parce que le monde est une idée en couleurs (Sud)

14. Parce que les villes sont parcourues par l’histoire et par les gens

15. Parce que Milan est notre Amérique, la terre des opportunités

16. Parce que Trieste c’est le Nord du Sud, l’Est de l’Ouest et l’Ouest de l’Est

17. Parce que Venise fait croire à chaque touriste d’être un poète

18. Parce que Gênes, sourit en montrant les dents à la mer

19. Parce que Florence et Turin se sont réveillées

20. Parce que Naples et Bari sont dos à dos, tout en se respectant

21. Parce que la chaleur de la Calabre est parfumée

22. Parce qu’en Sicile la ligne la plus courte entre deux points est une arabesque

23. Parce que la Sardaigne a un grand coeur et beaucoup de patience

24. Parce que le ferry pour Olbia est un voyage au bout de la nuit

25. Parce que comme aux Etats-Unis il existe un Nord et un Sud. Cherchez Rossella O’Hara

à Matera. Elle s’appelle probablement Samantha mais elle existe.

26. Parce que certains jours le ciel de la Lombardie est plus bleu que le maillot de foot de l’équipe nationale

27. Parce que Lucia Mondella est plus sexy qu’un mannequin (hier, aujourd’hui et pour toujours)

28. Parce que nous avons la tête en Europe, le ventre au vent et les pieds trempés dans la mer

29. Parce qu’en été il fait plus chaud et en hiver il fait plus froid. Ainsi nous pouvons nous rafraîchir, nous réchauffer et nous plaindre

30. Parce que les matins ont le goût de la mer (Gino Paoli), l’après-midi est bleu ciel (Adriano Celentano) et enfin c’est une nuit en Italie (Fossati)

31. Parce que nous avons des tilleuls dans les jardins, des sapins dans les monts et des coquelicots dans les champs

32. Parce qu’à un certain moment les Alpes se dépouillent de la neige et se laissent regarder

33. Parce que les VIP ont leur tanière (où ils jouent des coudes avec les Russes riches) et tout le reste est libre

34. Parce qu’à un certain moment il faut éteindre les moteurs et les ressentiments

35. Parce que le foot est un jeu (de temps en temps)

36. Parce que tout le monde a joué au foot

37. Parce que tous les parfums de glace effleurent la métaphysique (schtroumpf, super amer, basilique)

38. Parce que la vie parcourt nos trains (assez lentement lorsqu’il s’agit des régionaux)

39. Parce que dans les aéroports à l’aube nous semblons être une nation ordonnée

40. Parce que les spectacles en plein air ne sont pas tous spectaculaires, mais ils sont en plein air

41. Parce que pendant les fêtes nous dansons sans être saouls

42. Parce que dans les hôtels on comprend tout de suite qui tu es et on s’en rappelle

43. Parce que dans les restaurants ce sont des hommes et des femmes qui travaillent, et non pas des robots

44. Parce que nous avons la mer, les montagnes, les collines, la plaine, les villes poétiques, les îles parfumées, les fleuves vifs et les grands lacs. Certainement il nous manque le Grand Canyon et la Grande Muraille, mais nous sommes en train de nous organiser

45. Parce que les Italiens ont su peindre, sculpter, raconter, chanter, réciter, meubler et habiller la vie

46. Parce que nous avons découvert l’Amérique par hasard

47. Parce que la Rome antique était puissante et la nouvelle Rome peut être amusante

48. Parce qu’à Milan il y a la Scala du foot, et l’autre Scala aussi

49. Parce qu’on a le Corriere della Sera qui marque le temps d’un évènement en cours

50. Parce que les familles sont hôtels et restaurants, banques et assurances, écoles maternelles et hospices

51. Parce que les Américains vont chez le psy, alors que nous, nous dînons avec nos enfants

52. Parce qu’à table nous avons du pain, de l’amour et de la fantaisie

53. Parce que nous avons appris à manger au monde entier. Bon peut-être pas à tout le monde, mais aux Français, aux Anglais et aux Américains sûrement.

54. Parce que nous avons rempli le monde de cappuccino et en Italie on ne nie un café à personne

55. Parce que nous avons inventé la pizza, la Vespa, la Fiat 500, l’Olivetti Lettera 22 et la veste pour dame

56. Parce que beaucoup de gens nous critiquent et tout le monde nous imite

57. Parce que les églises des campagnes sont mieux que certains défenseurs de la foi

58. Parce que l’Argentine c’est l’Italie à la deuxième puissance et elle nous a envoyé un grand Pape et quelques avants-centres excellents

59. Parce que nous avons le plus jeune Chef du gouvernement en Europe, et on ne sait pas ce qu’il fera

60. Parce que nous avons le plus vieux Président, et on sait combien il a fait

61. Parce que de temps en temps nous mettons le drapeau à l’envers (le rouge à gauche?!)

62.  Parce que nous avons des lois tellement compliquées que parfois nous oublions de les respecter

63. Parce que nous sommes trop indulgents avec les vauriens et les escrocs, mais nous les reconnaissons tout de suite

64. Parce que nous sommes autocritiques, lorsque nous ne devenons pas autodestructeurs

65. Parce que nous avons La Grande Bellezza qui gagne l’Oscar et la petite bonté qui fait tourner le monde

66. Parce que nous avons le système de santé national, l’école publique et les carabinieri

67. Parce que les médecins, les infirmiers, les profs et les policiers travaillent beaucoup et gagnent très peu

68. Parce qu’il y a toujours quelqu’un qui encourage quelqu’un d’autre

69. Parce que la femme est amovible et l’homme aussi; les jeunes n’en parlons pas. Vive le smartphone!

70. Parce que nous allumons la climatisation uniquement quand c’est nécessaire

71. Parce que nous savons penser avec les mains

72. Parce que les champs n’ont jamais l’air de s’ennuyer

73. Parce que là où les vallées s’étendent dans la plaine quelqu’un a ouvert une usine qui donne du travail

74. Parce que tout autour de Bologne et de Modène nous construisons des engins précis et romantiques

75. Parce que la Vénétie c’est notre Texas

76. Parce qu’à Memphis on a copié notre café et notre pizza, mais nous faisons les Jeep à Melfi.

77. Parce qu’à l’université de Pavie les jeunes étudient sous les arbres de magnolia et les glycines.

78. Parce que dans chaque laboratoire dans le monde il y a un ordinateur, une plante verte et un Italien (tôt ou tard il faudra nous le rendre!)

79. Parce que certains villages bordés par les routes départementales sont tellement moches qu’ils deviennent sympas

80.  Parce que marcher en ville la nuit engendre un bruit intéressant

81. Parce que les grandes places sont des salons et des salles d’attente, des marchés et des assemblées, des passerelles et des salles de gym

82. Parce que nous avons de vieilles maisons qui ont besoin d’amour et d’entretien

83. Parce que si vous voyez quelqu’un avec les bras croisés, c’est qu’il est en train de penser “et maintenant qu’est-ce qu’on fait?”

84. Parce que nous disons “criticité”, mais au fond nous ne sommes pas tellement critiques

85. Parce que nous parlons anglais, surtout quand nous parlons italien (c’est plus sexy, baby!)

86. Parce que nous aimons confondre ceux qui nous jugent

87. Parce que nous savons que parfois ces juges ont raison

88. Parce que nous sommes attirés par les exceptions, mais de temps en temps nous nous rappelons aussi des règles

89. Parce que nous sommes résilients, pas encore résignés

90. Parce que nous sommes convaincus que rien n’est vraiment impossible (Berlusconi monogame?)

91. Parce que nous sommes tous nos propres rivaux, mais au fond nous nous supportons

92. Parce que nous gouverner c’est comme guider un troupeau de chats (mais les chats on plus de personnalité que les moutons)

93. Parce que les rues offrent une variété de visages. C’est difficile de se sentir différent, quand personne ne se ressemble

94. Parce que nous avons le sens de l’humour. Et nous nous moquons de ceux qui n’en ont pas

95. Parce que rien n’est stable, si on exclut le provisoire

96. Parce que de temps en temps nous nous décourageons, mais nous nous reprenons

97. Parce que nous sommes ce que les autres voudraient être au moins une fois. Mais ils n’osent pas

98. Parce que les femmes italiennes le savent

99. Parce que l’Italie est pleine de jeunes garçons et jeunes filles, et maintenant c’est à leur tour

100. Parce que nous sourions malgré tout

 

(Traduction: Jeanne-Françoise Nyarwaya et Stefania Chiale)

 

I VOSTRI COMMENTI
Lascia il tuo commento